IBC/ABC Vue aérienne d'Epeigné les Bois © Commune d'Epeigné les Bois
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • désigne un sol cultivé en agriculture
  • désigne les sols cultivés en agriculture
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • dont la coquille est formée de deux valves, reliées par une charnière, un ligament corné flexible et un ou deux muscles > par exemple chez les coques, moules, palourdes, pétoncles, huîtres, couteaux, coquilles Saint-Jacques...
  • sur des sols calcaires
  • qualifie un organisme aquicole vivant et se reproduisant en eau douce
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • types différents d'écoulement présents dans un cours d'eau (rapides, plats, radiers, mouilles)
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Une démarche initiée en 2010

Les Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) voient le jour en 2010 à l'initiative du ministère en charge de l'environnement. Les ABC sont des outils d'aide à la décision au service des acteurs du territoire. Ils permettent aux collectivités de s'approprier les enjeux de la biodiversité présente pour une intégration au sein des futurs plans d'aménagements. Les ABC sont dorénavant financés par l’Office Français de la Biodiversité (OFB) via des appels à projets annuels.

Pour compléter le dispositif national et freiner l’érosion de la biodiversité, le réseau associatif FNE Centre-Val de Loire accompagne les collectivités dans la connaissance et la prise en compte de la biodiversité de leur territoire via l’Inventaire de la Biodiversité Communale (IBC). Cet accompagnement intervient dans la stratégie régionale de la biodiversité portée par la Région qui finance la réalisation des IBC via les contrats régionaux de solidarité territoriale (CRST). Ainsi depuis 2011 et par l’intermédiaire de marchés publics ou de conventionnements, le réseau associatif a réalisé plus de 80 inventaires à la demande des collectivités.

Guépiers d'Europe © F. Soulon
Guépiers d'Europe © F. Soulon

Ces deux outils (ABC / IBC) peuvent se décliner à l’échelle intercommunale. Ils constituent également le point de départ pour un obtenir une reconnaissance Territoires Engagés pour la Nature.

Objectifs

L’ABC comme l’IBC permettent d'avoir une connaissance du patrimoine naturel suffisante sur un territoire communal et de mobiliser les habitants pour permettre d’éclairer les projets de développement locaux portés par les élus. Les objectifs sont multiples :

Mobilisation des habitants lors de l'IBC de La Celle (18) © Nature 18
Mobilisation des habitants lors de l'IBC de La Celle (18) © Nature 18
  • Réaliser un état des lieux du patrimoine naturel communal connu (faune, flore et habitats) afin d’identifier les enjeux majeurs liés à la biodiversité remarquable et ordinaire et en améliorer la connaissance via des inventaires ;

  • Sensibiliser et mobiliser élus, agents techniques et citoyens pour conserver ou restaurer la richesse faunistique et floristique du territoire communal ;

  • Initier des actions concrètes de prise en compte de la biodiversité sur le territoire et valoriser cette biodiversité ;

  • Accompagner les collectivités volontaires pour les amener vers une gestion de leur territoire favorable à la biodiversité ;

  • Guider les élus vers l’intégration des résultats des  ABC/IBC dans les projets d’aménagement de leur collectivité ainsi que dans l’évolution des documents d’urbanisme (SCOT, PLU…), pour une meilleure prise en compte des enjeux de la biodiversité (Trame verte et bleue, espèces protégées / menacées, milieux remarquables…).

Les ABC / IBC aujourd’hui


Les ABC / IBC sont principalement réalisés par le réseau associatif. Les bureaux d’études peuvent également accompagner les collectivités dans leur projet via des marchés publics.

  • 190

    Communes ont réalisé un IBC / ABC

Les communes ayant réalisé un ABC ou un IBC au 1er janvier 2022
Les communes ayant réalisé un ABC ou un IBC au 1er janvier 2022

Financement des ABC / IBC

Les ABC sont financés via les appels à projets annuel de l'OFB, au taux maximal de 80%. Les 20% restants peuvent être apportés par autofinancement ou co-financement.

 

Les IBC sont financés via les CRST portés par les Pays ou les Agglomérations sur une enveloppe délivrée par le Conseil régional (au taux de 80 %). Deux modalités de financement :

  • Action et montage administratif portés par la commune ou une intercommunalité qui lance un appel d’offre;

  • Action et montage administratif portés par l’association compétente qui mène le travail en régie en partenariat avec la commune sur décision du Conseil municipal.

Vous souhaitez vous engager dans cette démarche ?

Ces réseaux peuvent vous accompagner :

 

Vue aérienne d'Epeigné les Bois © Commune d'Epeigné les Bois

Contact

Vous aimerez aussi

Tous Acteur Dossier thématique Idée d'action Retour d'expérience