ATE Activité vocabulaire à l'ATE de Déols (36)
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

D'où viennent les Aires éducatives ?

Ce concept est né en 2012, aux Marquises (Polynésie Française), de l’imagination des enfants de l’école primaire de Vaitahu qui ont souhaité protéger la baie se situant devant leur école. Une aire éducative peut être marine ou terrestre : on parle d’une AME (aire marine éducative) ou d’une ATE (aire terrestre éducative).

Les grands objectifs des aires éducatives

  • Former les plus jeunes à l’éco-citoyenneté et au développement durable,
  • Reconnecter les élèves à la nature et à leur territoire,
  • Favoriser le dialogue entre les élèves et les acteurs de la nature (usagers, acteurs économiques, gestionnaires d’espaces naturels…)

Comment mettre en place une aire éducative ?

Une aire éducative se développe tout au long de l’année scolaire et a vocation à durer sur le long terme. Sa mise en place nécessite au préalable 3 étapes :

  • Identifier une structure (« Le référent ») qui peut accompagner le projet : structure de la sphère de l'éducation à l’environnement, gestionnaire d’espaces naturels, collectivités,…
  • Se rapprocher de la commune pour l’informer du projet et la questionner sur des sites d’accueil potentiels (le choix final revient aux élèves)
  • Évaluer le coût du projet avec le référent afin de lancer des demandes de financement (environ 10 animations sur l'année)

La zone de l'aire éducative ne doit pas nécessairement se trouver dans un espace protégé. Elle doit se être situé sur la commune, à proximité de l'école. Les milieux peuvent être très variés et se trouver à la campagne, à la mer, à la montagne ou en ville (plage, zone humide, parc urbain, forêt, terrain vague, rivière,...).

L’enseignant, avec le soutien de la structure référente, amène les élèves à construire leur projet d’aire, en suivant les étapes du guide méthodologique et autres outils développés par l’OFB.

Comment s'inscrire ?

Chaque année, les inscriptions sont ouvertes sur le site de l'OFB entre mars et juin. L'information est également directement diffusée aux enseignants par les académies. Cette inscription permet d'être identifié par la cellule d'appui de l'OFB et les partenaires du territoire concerné qui pourront aider à monter le projet et mettre en relation avec des projets existants, afin que les élèves puissent commencer leur aire éducative dès la rentrée suivante en septembre.

Les Aires éducatives terrestres en Centre Val de Loire

 Sur les traces du castor © Marine Colombey
Sur les traces du castor © Marine Colombey

La première Aire terrestre éducative a été labellisée en Centre Val de Loire en juin 2021 à Déols avec une classe de 6ème- 6ème SEGPA du collège Romain Rolland. 

Pour l'année scolaire 2021-2022, 9 nouvelles classes se sont inscrites dans la démarche et pourront déposer un dossier de demande de labellisation en avril prochain. 

Pour reconnaître et mettre en valeur l'engagement des écoles, un label "aire terrestre éducative" est décerné aux écoles qui s'engagent dans la démarche. La labellisation intervient en fin d'année scolaire sur étude du dossier de demande de labellisation. Son obtention repose sur le respect de la méthode notamment l’implication des élèves qui décident des orientations du projets lors du conseil des enfants.

Les aires éducatives font désormais partie des dispositifs animés et soutenus par la Convention régionale pour l'éducation à l'environnement et au développement durable (CREEDD), qui rassemble tous les acteurs régionaux concernés. En plus de l'accompagnement et des outils proposés au niveau national, les enseignants pourront trouver un appui auprès de la direction régionale de l'OFB.

Attention, le référent qui accompagne l'enseignant devra obligatoirement être salarié d'une structure labellisée Qualité Jeune Public par la CREEDD. Vous en trouverez la liste auprès du GRAINE, de la direction régionale de l'OFB ou des membres de la CREEDD.

Pour l'année en cours, le financement de 10 interventions tout au long de l'année, par un référent issu d'une structure qualifiée a été pris en charge dans le cadre d'un appel à projet de l'OFB.

 

Film Canopée "Une année à l'écoparc de Déols" avec le collège Romain Rolland

Pages associées

Au même public
Au même dispositif
Voir tous les contenus liés à