Bocage et bois-énergie à Marçais Bocage à Marçais dans le Cher © ARB-CVL
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • désigne un sol cultivé en agriculture
  • désigne les sols cultivés en agriculture
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • dont la coquille est formée de deux valves, reliées par une charnière, un ligament corné flexible et un ou deux muscles > par exemple chez les coques, moules, palourdes, pétoncles, huîtres, couteaux, coquilles Saint-Jacques...
  • sur des sols calcaires
  • qualifie un organisme aquicole vivant et se reproduisant en eau douce
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • types différents d'écoulement présents dans un cours d'eau (rapides, plats, radiers, mouilles)
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Ça chauffe dans le bocage !

Le bois-énergie a un rôle important à jouer dans la transition écologique. Il représentait près de 36% de la production française d'énergies renouvelables en 2019 (source : Ministère de la Transition Écologique, 2020).

Utiliser localement cette ressource et la gérer sur le long terme, en créant de l'emploi, peut favoriser l'autonomie énergétique d'un territoire.

Le Boischaud est une des grandes régions bocagères du Centre-Val de Loire. Elle abrite des espèces emblématiques comme la Huppe fasciée.

La taille régulière et planifiée des arbres et arbustes permet la production de bois d’œuvre (menuiserie, charpente), de paillage et de bois-énergie.

En effet, une valorisation économique de ce milieu permet de remplacer des modes de gestion brutaux (coupes rases...) par une gestion durable favorable à la biodiversité.

 

Le bois-énergie est tout simplement le bois utilisé pour produire du feu, que ce soit pour se chauffer, s'éclairer, cuisiner ou produire de l'électricité. Cette source d'énergie, la plus ancienne utilisée par l'homme, est issue de la biomasse. C'est donc une énergie renouvelable et neutre en carbone, pour peu que le bois soit exploité de manière durable.

Futura-sciences "Bois-énergie : qu'est-ce que c'est ?", décembre 2022
Bocage à Marçais © ARB-CVL
Bocage à Marçais © ARB-CVL

La commune de Marçais dans le Cher a mis en place dès 2013 une chaufferie à bois en plaquettes issu du bocage environnant. Avec un plan de gestion, défini par la "SCIC Berry Énergie Bocage", qui conserve la durabilité de ce milieu si riche, il s'agit d'une illustration concrète d'un service rendu par la biodiversité en bon état de fonctionnement. Entre chaufferie à plaquettes et bocage patrimonial riche, venez les rencontrer pour découvrir leur expérience inspirante !

Au programme de la visite

  1. Accueil et présentation de l'historique du projet, du fonctionnement du partenariat entre la SCIC et la commune et du plan de gestion du bocage
  2. Visite de la chaufferie et des bâtiments attenants
  3. Cheminement dans le bourg et les chemins bocagers
  4. Visite du silo (lieu de stockage, séchage des plaquettes de bois) et de l'exposition sur place (à partir de 2024)
Une partie des bâtiments chauffés par la chaufferie communale - vue depuis de nouvelles haies plantées © ARB-CVL
Une partie des bâtiments chauffés par la chaufferie communale - vue depuis de nouvelles haies plantées © ARB-CVL

Infos pratiques

  • La visite est gratuite, les frais de déplacement et autres sont à la charge des visiteurs.
  • Durée : 3h00 maximum.
  • Départ à la mairie de Marçais (9 rue de Sizières)
  • Visite difficile d'accès aux personnes à mobilité réduite (chemins de terre)
  • Période de visite : toute l'année sauf le mois d'août
  • Délai de prévenance : 2 mois
  • Jour de visite : le mercredi
Zoom sur

Cette collectivité est reconnue "Territoire engagé pour la nature" pour la mise en place de nouvelles actions en faveur de la biodiversité. L'Agence anime ce dispositif et accompagne les collectivités reconnues pour faciliter la mise en œuvre de ces actions.

Tout savoir sur "Territoire engagé pour la nature".

Réservez votre Biodiv'Tour

Nombre de personnes intéressées
Si possible, constituer au minimum un duo élu·e / technicien·ne de votre collectivité
Vos disponibilités
Matin ou après-midi ?
Si les 2 sont possibles, vous pouvez cocher les 2.
Matin ou après-midi ?
Si les 2 sont possibles, vous pouvez cocher les 2.
Matin ou après-midi ?
Si les 2 sont possibles, vous pouvez cocher les 2.
Acceptez-vous que les données à caractère personnel que vous venez de renseigner dans ce formulaire soient communiquées aux participant·e·s afin de covoiturer le jour de la visite ?
Acceptez-vous de recevoir l'Écho biodiversité, lettre d'infos mensuelle de l'ARB sur l'adresse mail indiquée dans ce formulaire ?
Retour à l'accueil

Bocage à Marçais dans le Cher © ARB-CVL

Contact
Marine CÉLESTE

Animatrice du Portail de la biodiversité et du Biodiv'Tour

Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)