Gestion écologique des cimetières à Luisant (28) Végétalisation des allées du cimetière Marceau à Luisant © Alizée FINOT
Informations générales
Année de réalisation
Depuis 2019
  • Porteur de projet
    Ville de Luisant
  • Type de structure
    Collectivités
  • Localisation
    Luisant (28600)
  • Type d'action
    Protéger / Préserver / Améliorer
  • Budget
    8 000 € / an (fournitures, main d'oeuvre agents, location matériel)
  • Dispositifs associés
    Territoires Engagés pour la Nature
  • Alizée Finot, 2022
  • Démarche d’ajustement au climat actuel ou attendu, ainsi qu’à ses conséquences. Pour les systèmes humains, il s’agit d’atténuer les effets préjudiciables et d’exploiter les effets bénéfiques. Pour les systèmes naturels, l’intervention humaine peut faciliter l’adaptation au climat attendu ainsi qu’à ses conséquences (GIEC).
  • suspension de particules dans un gaz
  • pouvoir réfléchissant d’une surface
  • basiques, le contraire d'acides
  • dépôts sédimentaires constitués de matériaux solides tels du sable, de la vase, de l'argile, des galets, du limon et des graviers, transportés par les eaux d’un cours d’eau, le plus souvent intermittent, sur une plaine inondable, un delta, une plage ou autre équivalent
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • cavités profondes et irrégulières
  • désigne un sol cultivé en agriculture
  • période sévère de basses eaux
  • Intervention humaine visant à réduire les sources ou à renforcer les puits de gaz à effet de serre (GIEC).
  • ensemble des espèces d'oiseaux d'une région donnée
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • dont la coquille est formée de deux valves, reliées par une charnière, un ligament corné flexible et un ou deux muscles > par exemple chez les coques, moules, palourdes, pétoncles, huîtres, couteaux, coquilles Saint-Jacques...
  • sur des sols calcaires
  • phénomène physique à l’origine d’échange de chaleur via un fluide
  • montées soudaines du niveau d'eau dans un cours d'eau
  • qualifie un organisme aquicole vivant et se reproduisant en eau douce
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • types différents d'écoulement présents dans un cours d'eau (rapides, plats, radiers, mouilles)
  • Cours d'eau se jetant directement dans la mer, quelle que soit son importance
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • qui possède les organes reproducteurs des deux sexes
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • L’hydromorphologie c’est l’étude de la morphologie des cours d'eau (nature du sol, débit, pente, granulométrie du fond, etc.) des cours d’eau, fleuves et rivières, et notamment l’évolution des profils en long et en travers et du tracé planimétrique. <br />L’hydromorphologie c’est aussi l’étude des caractéristiques physiques naturelles des rivières et de leurs annexes hydrauliques (les variations de profondeur, de courant, la structure et la politique d’entretien et d’aménagement de ces rivières et fleuves).
  • à propos d'un flux, qui se dirige vers un système avec lequel il va interagir
  • Espèce qui est liée très fortement à cet organisme ou ce milieu et qui peut difficilement vivre sans celui-ci
  • rayonnements électromagnétiques d’une longueur d’onde supérieure à celle de la lumière, ne leur permettant pas d’être visibles.
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • Un peuplement forestier se caractérise par un mode de renouvellement des arbres (régénération naturelle ou artificielle), par un régime (futaie, taillis, taillis sous futaie), par la structure (âge des arbres) et par la répartition des différentes essences d’arbres.
  • Étude de l'évolution des phénomènes cycliques de la vie des plantes (germination, floraison...) et des animaux (migration, hibernation...) en fonction des variations climatiques.
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • Processus par lequel les plantes fabriquent des sucres et de l'oxygène à partir de la lumière et du CO2
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Un protocole expérimental désigne l'ensemble des étapes et des règles à respecter pour mener une expérience scientifique.
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Combinaison de la probabilité d’une inondation et des conséquences négatives potentielles pour la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique associées à une inondation.
  • Cours d’eau moyennement important, alimenté en eau par d’autres cours d’eau (affluents) et confluant avec un cours d’eau de plus grande importance
  • Petit cours d'eau peu profond, au débit modéré
  • processus selon lequel des particules de matières se déposent en couches
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • micro-formes en buttes ou en mottes plus ou moins arrondies, de 40 centimètres à plus d'un mètre de haut
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

La ville de Luisant fait partie du catalogue de visites professionnelles à la demande, le Biodiv'Tour !

Contexte du projet

La commune de Luisant n'utilise plus de produits phytosanitaires depuis 2014 dans ses espaces verts et sur la voirie. Application étendue aux deux cimetières et au stade en février 2019, les agents des espaces verts ont débuté une nouvelle gestion de ces sites pour préserver leur santé, celles des usagers et protéger l'environnement.

Objectifs

  • Arrêter l'utilisation des produits phytos.
  • Mettre en place une autre gestion des espaces verts sur les 2 cimetières (ancien et nouveau)
  • Avoir des résultats pour montrer que cette gestion plus respectueuse fonctionne
  • Communiquer sur ces résultats

Publics cibles

  • les élu·e·s
  • les usager·ère·s
  • les agent·e·s
  • 1

    semaine par an pour l'équipe de 3 agents pour les travaux de végétalisation des allées

  • 3

    espèces patrimoniales de fleurs (assez rares à rares) observées dans le cimetière Marceau

  • 1

    minipelle louée pour enlever le surplus de gravillons sur certaines allées

Pas à pas

Préparer

La décision est prise par le Maire de Luisant, Bertrand Massot, avec la compétence de la responsable des espaces verts de la commune, Alizée Finot en février 2019 : stopper l'utilisation des produits phytosanitaires dans les deux cimetières de la ville. Il a été montré à l'équipe municipale que cet arrêt des phytos serait obligatoire dans les prochaines années, et qu'il était important de débuter dès maintenant ce changement de gestion.

Concerter

De nombreux échanges ont eu lieu avec le partenaire et fournisseur de la commune en semences de gazon pour allées gravillonnées, précurseur dans le secteur. Puis le projet a été présenté aux élus qui ont rapidement donné leur accord en connaissant les enjeux et les difficultés que nous rencontrerons. Les échanges avec les agents sur les pratiques de gestion à mettre en place et à suivre ont été constants. La 1ère année, il y a eu très peu de retour des usagers, la rémanence des produits faisait encore effet sur la pousse des adventices.

Débuter et former

En mars 2019 débutent les premiers semis de Fétuque ovine (herbacée utilisée pour la constitution de pelouse) sur les allées gravillonnées de l'ancien cimetière (cimetière Marceau), avec la mise en place de rouleaux de sédum (succulente de couleur rosée qui aime les sols secs et pauvres) et de semis de fleurs entre les tombes. Cette première étape permet à la commune de tester le choix des semences également.
En novembre 2021, l'ensemble des allées de l'ancien cimetière est engazonné. Des plantations de vivaces, d'arbustes et d'arbres accompagnent ce changement et donnent de la hauteur.


Au cimetière de l'Orme de Sours (nouveau cimetière), une gestion différenciée des espaces est appliquée avec de grandes zones enherbées et traitées en fauches tardives. Un passage de la herse sur les allées gravillonnées est également organisé.

 



 

Valoriser / communiquer

Cette gestion a été expliquée aux usagers sur place par l'installation de panneaux et aux habitants via le journal communal et les réseaux sociaux. Les zones de tests sont visibles du public, ce qui permet de montrer que le cimetière n'est pas à l'abandon mais bien en cours de changement de gestion.

La commune valorise également ses cimetières et sa gestion écologique des espaces verts en obtenant la reconnaissance Territoire Engagé pour la Nature en 2020, puis à l'occasion de la visite du jury des concours des Villes et Villages Fleuris en 2021.

Suivre / évaluer

Depuis 2020, les agents ajustent leurs actions en fonction des résultats. La restitution de l'Inventaire de la Biodiversité Communale (IBC) a eu lieu en 2021 : des espèces patrimoniales rares ont été identifiées dans les allées gravillonnées de l'ancien cimetière.
Suite à ce changement de pratique, les agents sont davantage attentifs à la flore spontanée dans les cimetières, mais également sur les autres sites communaux.

Zoom sur

3 bonnes raisons pour agir !

  • protéger la santé des agents et des usagers
  • préserver l'environnement
  • apporter des espaces de verdure donc de fraicheur sur un site très minéralisé pour diminuer les effets de chaleur durant l'été
Cimetière Marceau © Commune de Luisant
Cimetière Marceau © Commune de Luisant

Bilan

Résultats

Printemps 2022 :

  • Cimetière Marceau (ancien) : résultats très satisfaisant concernant l'engazonnement des allées gravillonnées. Sur les premiers carrés engazonnés, les herbes indésirables sont quasiment absentes, le système racinaire du gazon colonise l'espace. Bel aspect esthétique du cimetière au printemps avec la repousse de la Fétuque ovine et le fleurissement des espèces entre les tombes. En été les semences sont grillées mais la Fétuque ovine reverdit rapidement après les premières pluies. La Valériane rouge - Centranthus ruber - est une espèce qui s'est implantée seule sur la partie la plus ancienne du cimetière.
  • Cimetière de l'Orme de Sours (nouveau) : résultat très satisfaisant de la gestion différenciée des espaces enherbés. La biodiversité semble préservée grâce à la diminution des intervention humaines et mécaniques sur toute la surface du cimetière : plusieurs variétés d'orchidées sauvages sont observées (sous bois, prairies, entre tombes), présence d'une petite population de Lapin de Garenne dans la prairie, observation de Pic épeiche et de son nid dans l'espace boisé, d’écureuils...

     

Écueils à éviter

  • Cimetière Marceau : Moins satisfaisant pour les rouleaux de sédum qui dépérissent un peu plus chaque année. Problème au niveau des herbes indésirables présentes sur les concessions non entretenues... Autres difficultés rencontrées : la gestion des cavurnes sur bâche plastique et gravillons, le ravinement sur les allées gravillonnées en pente.
  • Cimetière de l'Orme : La gestion des allées gravillonnées (désherbage mécanique) est à suivre régulièrement (point à améliorer). La conception de l'emplacement des cavurnes pose des difficultés pour l'entretien de l'herbe autour (point à étudier pour faciliter la gestion). Depuis été 2022, forte présence de chenilles processionnaires du chêne sur toute la partie boisée du cimetière.

Perspectives

  • Cimetière Marceau : poursuivre la semence de fleurs entre les tombes, la plantation de vivaces, d'arbustes et d'arbres sur les emplacements disponibles.
  • Cimetière de l'Orme : labelliser le site pour sa gestion écologique, réaliser des inventaires floristiques pour suivre l'évolution de la flore en impliquant les agents.
  • Communication :poursuivre la communication sur les réseaux sociaux et journal communal, améliorer la communication sur les lieux, continuer les réponses aux courriers avec apport d'information, continuer à rencontrer les usagers sur place.
Zoom sur

Ils·elles l'ont fait aussi !

Ville de Lèves (28300)

Ville de Versailles pionnière (78000)

Envie de les rencontrer pour en savoir plus ?

Réservez votre visite de Luisant sur la thématique "Gestion écologique des cimetières" avec le Biodiv'Tour !

Partenaires

ECHO-VERT - M. Goubsky Frédéric : fournisseur de semences de gazon et de fleurs sauvages.
Pépinière CHAUVIRE : producteur d'arbres et arbustes

Végétalisation des allées du cimetière Marceau à Luisant © Alizée FINOT

Contact
Marine CÉLESTE

Animatrice du Portail de la biodiversité et du Biodiv'Tour

Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)

Vous aimerez aussi

Tous Acteur Dossier thématique Idée d'action Page Retour d'expérience Événement