• Réponses du quiz "La biodiversité locale en jeu !"
Réponses du quiz "La biodiversité locale en jeu !"
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

DÉCOUVRIR

RÉPONSE 1 / 8

La biodiversité, c’est : les milieux naturels, les espèces - dont l’humain fait partie - et leur diversité génétique.

RÉPONSE 2 / 8

L’Azuré des mouillères et la Gentiane pneumonanthe sont deux espèces dépendantes l’une de l’autre. Ce papillon a besoin de la Gentiane pour y pondre ses œufs.

Retrouvez, dans notre tout nouvel état des lieux de la biodiversité régionale, l'histoire de ce papillon et de sa fleur-hôte (page 5) !

Azuré des mouillères © N. Mokuenko
Azuré des mouillères © N. Mokuenko
Gentiane pneumonanthe © Isabelle Gravrand
Gentiane pneumonanthe © Isabelle Gravrand

RÉPONSE 3 / 8

Le Triton crêté a besoin de 3 milieux naturels pour vivre (un milieu humide pour pondre et se reproduire, un milieu boisé pour vivre sur la litière, et un milieu bocager pour se déplacer, protégé par les haies).

Triton crêté © Antonin Dhellemme
Triton crêté © Antonin Dhellemme

RÉPONSE 4 / 8

La Brenne, le Perche, le Boischaut Sud et le Pays-fort sont connus pour leurs bocages.

Bocage à Pouligny Saint Martin dans l'Indre © Nicolas Van Ingen
Bocage à Pouligny Saint Martin dans l'Indre © Nicolas Van Ingen

COMPRENDRE

RÉPONSE 5 / 8

Chaque jour depuis 20 ans dans notre région, les milieux naturels, agricoles ou forestiers perdent une surface équivalente à 14 terrains de foot, soit 102 553 m2, environ 10 ha.

Retrouvez, dans notre tout nouvel état des lieux de la biodiversité régionale, toutes les données sur l'occupation des sols (page 15) !

RÉPONSE 6 / 8

1 habitant sur 8 est concerné par le risque inondation en Centre-Val de Loire. Les zones humides sont des alliées pour se prémunir du risque.

AGIR

RÉPONSE 7 / 8

Le Noisetier, le Sureau noir et le Genêts à balais sont des arbustes indigènes du Centre-Val de Loire. Les espèces locales sont la ressource alimentaire vitale des pollinisateurs, des oiseaux...

Noisetier (Corylus avellana) © CBNBP
Noisetier (Corylus avellana) © CBNBP
Sureau noir (Sambucus nigra) © Laetitia Roger-Perrier
Sureau noir (Sambucus nigra) © Laetitia Roger-Perrier
Genêt à balais (Cytisus scoparius) © CBNBP
Genêt à balais (Cytisus scoparius) © CBNBP

RÉPONSE 8 / 8

Ces actions sont toutes favorables à la biodiversité.

  • manger de saison, local et sans pesticide
  • se déplacer en transports en commun, en vélo, à pied
  • privilégier les produits fabriqués en France
  • participer à des inventaires naturalistes
  • éviter de générer des déchets