• Participez au "Cherche et trouve" grandeur nature
Participez au "Cherche et trouve" grandeur nature
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Le but du jeu ?

  • Trouver l’affiche du jeu implantée dans un lieu ouvert sur la nature dans l’une des 6 grandes villes de la région : Chartres, Châteauroux, Blois, Bourges, Orléans et Tours.
     
  • Les joueurs ayant fait le quiz + le « cherche et trouve » multiplient ainsi leurs chances de gagner au tirage au sort.

 

Règle du jeu

  • Choisissez la ville la plus proche de chez vous. 
  • À l'aide des indices ci-dessous devinez le lieu "mystère" dans lequel se trouve l'affiche. Allez-y et promenez-vous.
  • Une fois l’affiche trouvée, flashez le QRcode et choisissez votre étape dans le jeu : « j’ai fait le quizz et je m’enregistre pour le Cherche et Trouve ».
    Rentrez votre adresse e-mail pour enregistrer votre participation.
     

Prêts ? partez !

 

Les indices ville par ville

 

Blois
  • Situé au nord-ouest de Blois, je suis composé d’un cortège d'arbres important et varié, de prairies et de friches.
  • Je suis un lieu de repos pour les oiseaux, et j’attire de nombreux pêcheurs tout au long de l’année.
  • Je suis un lieu de détente, idéal pour passer un bon moment en famille (jeux pour enfants, aires de pique-nique, parcours de santé, sentiers de promenade)
  • Mon lac donne naissance à un ruisseau souterrain peu visible qui se prolonge au sein de mon parc présentant une topographie en forme de vallon.
  • Mon ensemble d’espaces verts, en milieu urbain, permet à la faune et à la flore de trouver le gite et le couvert. Les oiseaux ainsi que les insectes sont bien représentés. Afin de préserver et favoriser ma diversité biologique, la ville de Blois a mis en place une gestion différenciée.

 

 

 

 

Bourges
  • Je suis à proximité d'un espace naturel sensible de la Ville
  • Il y a 50 ans j'étais formé de terres agricoles, la ville de Bourges m'a transformé en milieu aquatique fort apprécié des oiseaux migrateurs
  • Je suis un lieu idéal pour les activités sportives et familiales et se promener à proximité de la nature
Chartres
  • Je suis un espace naturel sensible de la vallée de l’Eure sur la commune de Chartres.
  • Je suis une prairie inondable des bords de l’Eure. De surface relativement restreinte malgré que je sois appelée « grande prairie ».
  • J'accueille les effectifs de bécassines en stationnement migratoire les plus importants du département d’Eure et Loir.
  • Pour me préserver, un plan de gestion est mis en place par la ville en partenariat avec le conservatoire des espaces naturels Centre Val de Loire.
  • Pour me visiter, empruntez la promenade du plan vert, parcours également cyclable (la véloscènie). Qui surplombe ma prairie avec au loin les tentes et caravanes d’un lieu d’hébergement Chartrain apprécié des touristes.
Châteauroux
  • Je suis une zone humide naturelle de 25 hectares abritant une faune et une flore particulièrement riches.
  • Je suis longée par une rivière principale donnant son nom au territoire départemental.
  • En mon sein, une frayère à brochets profonde de 30 à 80 cm et étendue sur 2 hectares a été aménagée pour préserver l'espèce. Ces poissons emblématiques de la vallée de l’Indre migrent à la fin de l’hiver vers les prairies inondées pour se reproduire ou «frayer ». Les alevins trouvent ici de grandes quantités de plancton, leur nourriture exclusive. Au printemps, les jeunes brochets regagnent la rivière quand elle est en décrue.
  • Entre 1940 et 1960 une industrie avait fait de moi une peupleraie et c'est en 1998 avec le rachat par la ville de Châteauroux que j'ai retrouvé progressivement ma fonction écologique originelle. Je fais désormais partie du site Natura 2000 de la vallée de l’Indre.

 

 

Orléans
  • Je suis un site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.
  • Ancien parking je suis devenu un lieu de ressourcement pour les citadins et les promeneurs de toute la métropole. Je peux aussi être un espace de grands rassemblements culturels.
  • J'offre un panorama évolutif au gré des saisons, des lumières, des crues et des étiages.
  • J'abrite des hérons, castors, sternes et une multitude d'espèces.
  • Je relie l'Est et l'Ouest de la ville d'Orléans.
Tours
  • J’ai été créé en 1970 sur l’Ile de la Prairie. Sur mes vingt-quatre hectares en cœur de la ville trois mille tourangeaux ont participé à la plantation de huit mille arbres et arbustes.
  • Grâce à mes passerelles piétonnes et cyclables, je suis un lieu de vie où se côtoient les activités sportives, ludiques et le besoin d’évasion des promeneurs.
  • Pour favoriser ma biodiversité, de grandes zones de fauche structurent mon espace grâce à des formes esthétiques qui en font de vrais éléments paysagers abritant une faune et une flore indigènes.
  • Les arbres et les arbustes horticoles sont remplacés au fur et à mesure de leur disparition par des espèces végétales plus locales afin de renforcer l’aspect naturel du lieu et favoriser la vie sauvage.
  • J’accueille aussi un troupeau de chèvres cou-clair du Berry, une espèce domestique qui a frôlé la disparition, pour entretenir mes espaces grâce à l’éco-pâturage.
  • Dans ma rivière artificielle aménagée en 2009, pour le plus grand plaisir des kayakistes, une passe à poissons a été créée permettant aux espèces migratrices de franchir les barrages et continuer leur périple.