Outils de la connaissance naturaliste Hibou des marais © L.M. Préau (photo à modifier)
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

L'acquisition de données

La connaissance des milieux naturels et des espèces de faune et de flore qu'ils abritent constitue un préalable nécessaire à toute action de protection ou de conservation de la nature, mais également à la réalisation de tout projet d'aménagement du territoire. C'est en effet par une connaissance fine de la nature sur un territoire que l'on est capable de minimise les impacts des activités, voire de favoriser la présence ou le retour d'espèces ou la restauration d'habitats menacés.

L'amélioration continue des connaissances sur la répartition, l'écologie, l'état de conservation de la faune et de la flore constitue donc un enjeu majeur dans le contexte de régression global de la biodiversité. En région Centre-Val de Loire, de nombreux acteurs sont mobilisés dans l'acquisition, la diffusion et la valorisation de ces connaissances. Parmi les principaux programmes principalement axés sur la connaissance, on peut citer de manière non exhaustive :

  • le programme ZNIEFF (Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et  floristique, porté depuis le début des années 1980 par le ministère en charge de l'écologie
  • les atlas régionaux ou départementaux, coordonnés et réalisés par le milieu associatif ou des acteurs publics tel que le Conservatoire botanique national du bassin parisien
  • les inventaires menés sur des espèces ou groupes d'espèces particuliers (espèces menacées faisant l'objet de plans nationaux d'actions par exemple) ou sur des espaces remarquables (sites Natura 2000, réserves naturelles...)
  • les programmes de sciences participatives impliquant les citoyens passionnés, comme le suivi temporel des oiseaux communs (STOC).
Exemples d'atlas récents
Exemples d'atlas récents

La centralisation des données

Les données d'observations régionales de faune et de flore sont intégrées sans le Système d'information de l'INventaire du Patrimoine naturel (SINP). Celui-ci est un système d’information décentralisé reposant sur un dispositif partenarial entre le Ministère chargé de l’environnement, les associations, les collectivités territoriales, les établissements publics ou privés, les services de l’Etat, etc. Il vise à structurer les synergies et les coopérations entre les acteurs œuvrant pour la production, la gestion, le traitement, la valorisation et la diffusion des données relatives à la biodiversité.

L’échelon régional est privilégié pour l’animation des acteurs et comme niveau d’entrée des données dans le SINP. En région Centre-Val de Loire, le SINP est co-piloté par l’État et le Conseil Régional, qui s’appuient sur le comité régional consultatif ORB /SINP pour valider les orientations, les objectifs et les priorités à donner.

Les données d'observations sont regroupées dans la plate-forme régionale du SINP Ginco2/Geonature, qui assure notamment leur standardisation. Les observations de flore et de fonge font l'objet au préalable d'une validation scientifique par le Conservatoire botanique national du Bassin parisien. Des échanges sont mis en place afin d'alimenter le SINP national via le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) ainsi que la base de données mondiale administrée par le GBIF (Global Biodiversity Information Facility) pour permettre ainsi un accès aux données au plus grand nombre et faciliter les échanges.

Flux des données du SINP
Flux des données du SINP

Les données du réseau associatif

Les associations naturalistes de la région sont des acteurs importants de la connaissance du territoire car elles œuvrent, pour certaines d'entre-elles, depuis plus de 70 ans pour protéger la nature. Cette action au long court a permis d'engranger, au fil du temps, une grande quantité de données d’observations d'espèces animales ou végétales. Ces données sont désormais pour une grande majorité, centralisées dans des bases de données locales en ligne.

Chaque association, sur son territoire, administre sa propre base de données, permettant ainsi d’enregistrer bon nombre d’observations réalisées par les salariés et bénévoles des associations. Ces outils numériques étant, pour la plupart, ouverts à tous, tous les habitants de la région qui souhaitent contribuer à l'amélioration des connaissances de la biodiversité près de chez eux peuvent observer la nature et partager leurs données en ligne. Ces bases permettent de mettre à disposition des internautes des documents afin de les aider à développer leurs compétences, et ces derniers peuvent également déposer des photos de leurs observations pour recueillir l'avis d'experts et ainsi permettre d'identifier plus surement les espèces enregistrées.

Les bases de données alimentant Nature'O'Centre
Les bases de données alimentant Nature'O'Centre

Parmi le réseau associatif régional de France Nature Environnement Centre-Val de Loire, 11 associations (Eure-et-Loir Nature, Loiret Nature Environnement, Sologne Nature Environnement, Perche Nature, le CDPNE, la SEPANT, la LPO Centre-Val de Loire, ANEPE Caudalis, Indre Nature, Nature 18 et CERCOPE) se sont regroupées pour alimenter régulièrement un outil de visualisation régional nommé Nature'O'Centre, développé avec le concours financier du Conseil régional et la DREAL Centre-Val de Loire ainsi que les fondations 'Nature et Découvertes' et 'Banque populaire'.

Page d'accueil du site Nature'O'Centre

Grâce à ce site accessible à tous, chacun peut avoir accès à de nombreuses informations sur les espèces présentes sur le territoire régional, concernant actuellement 10 groupes d'espèces, appelés des observatoires.

Il est ainsi possible d'avoir accès, sur un territoire donné (région, département, commune, site naturel...) à des statistiques telles que le nombre d'espèces total (ou par observatoire) déjà observé, l'évolution des connaissances dans le temps. Il est également possible d'obtenir rapidement des cartes de présences regroupant les données d'une espèce en particulier. 

 

Les 10 observatoires accessibles sur Nature'O'Centre
Exemple de fiche espèce disponible sur Nature'O'centre

Nature'O'Centre est relié au site de l'INPN pour rapatrier toutes les informations relatives à l'espèce (statut de protection, nom commun, nom latin, répartition à l'échelle nationale).

Les travaux de l'Observatoire régional de la biodiversité et plus particulièrement ceux du pôle Faune animé par FNE Centre-Val de Loire sont également intégrés à Nature'O'Centre via les informations renseignées dans les fiches espèces.

La mise à jour des données sur Nature’O’Centre est pour le moment faite annuellement par les 11 associations partenaires du projet.

Hibou des marais © L.M. Préau (photo à modifier)

Contact