• Ressources
  • Planter des haies sur mon exploitation
Planter des haies sur mon exploitation Haie agricole ©Pays Castelroussin Val de l'Indre
Informations générales
  • Type d'idée d'action
    Protéger / Préserver / Améliorer
  • Source
    Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Le rôle des haies 

Les haies rendent de nombreux services à l’agriculture : 

  • en hébergeant des organismes auxiliaires des cultures, elles aident à la régulation des organismes dits indésirables ou ravageurs,
  • elles aident à la lutte contre les coulées d’eau boueuses et érosion des sols
  • elles permettent de protéger contre l’assèchement par le vent en offrant un rempart
  • elles influent sur la fertilité des sols par un réseau racinaire dense

Les haies restructurent le paysage et participent à la continuité écologique (trame verte) sur le territoire. Par le passé, elles étaient partie intégrante des milieux agricoles, notamment des milieux d’élevage car elles servaient de barrière naturelle entre les troupeaux. Certaines haies sont aussi plantées pour servir d’arbres fourragers, une ressource intéressante quand les prairies sont sèches en été.

Un investissement sur du long terme 

Les arbustes et arbres plantées peuvent également être une source de revenus pour l’agriculteur·trice : certains exploitant·e·s vont ainsi planter des arbustes petits fruits entre des arbres de plus haut jet, ou alterner des arbres fruitiers entre des essences sauvages. La coupe du bois peut être valorisée en matériaux ou énergie (chaudière bois, bois raméal fragmenté…). 

La plantation d’essences locales assure une reprise des plants plus efficace du fait d’une meilleure faculté à l’enracinement. Les 2 premières années de plantations doivent cependant être suivies en irrigation. Le paillage des plants est aussi important pour limiter l’évapotranspiration.

Guides et démarches

Pour passer à l’action, vous trouverez dans les liens utiles ou l’encart « à télécharger », les guides et ressources pour vous accompagner dans la plantation et la gestion !

Vous aimerez aussi

Tous Acteur Dossier thématique Page Retour d'expérience