• Agenda
  • Santé et grosses chaleurs, la nature comme solutions
Santé et grosses chaleurs, la nature comme solutions Ombrage dans l'espace public ©P.Larmande
Informations générales
Dates de l'événement
Le 30 mai .24 - 9h00
  • Lieu de l'événement
    Amphithéâtre de la cité de l'agriculture
    13 av. des Droits de l'Homme
    45921 ORLEANS
  • Type d'événement
    Journée technique
  • Organisé par
    Organisé par
    Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire
  • Démarche d’ajustement au climat actuel ou attendu, ainsi qu’à ses conséquences. Pour les systèmes humains, il s’agit d’atténuer les effets préjudiciables et d’exploiter les effets bénéfiques. Pour les systèmes naturels, l’intervention humaine peut faciliter l’adaptation au climat attendu ainsi qu’à ses conséquences (GIEC).
  • suspension de particules dans un gaz
  • pouvoir réfléchissant d’une surface
  • basiques, le contraire d'acides
  • dépôts sédimentaires constitués de matériaux solides tels du sable, de la vase, de l'argile, des galets, du limon et des graviers, transportés par les eaux d’un cours d’eau, le plus souvent intermittent, sur une plaine inondable, un delta, une plage ou autre équivalent
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • cavités profondes et irrégulières
  • désigne un sol cultivé en agriculture
  • période sévère de basses eaux
  • Intervention humaine visant à réduire les sources ou à renforcer les puits de gaz à effet de serre (GIEC).
  • ensemble des espèces d'oiseaux d'une région donnée
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • dont la coquille est formée de deux valves, reliées par une charnière, un ligament corné flexible et un ou deux muscles > par exemple chez les coques, moules, palourdes, pétoncles, huîtres, couteaux, coquilles Saint-Jacques...
  • sur des sols calcaires
  • phénomène physique à l’origine d’échange de chaleur via un fluide
  • montées soudaines du niveau d'eau dans un cours d'eau
  • qualifie un organisme aquicole vivant et se reproduisant en eau douce
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • types différents d'écoulement présents dans un cours d'eau (rapides, plats, radiers, mouilles)
  • Cours d'eau se jetant directement dans la mer, quelle que soit son importance
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • qui possède les organes reproducteurs des deux sexes
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • à propos d'un flux, qui se dirige vers un système avec lequel il va interagir
  • Espèce qui est liée très fortement à cet organisme ou ce milieu et qui peut difficilement vivre sans celui-ci
  • rayonnements électromagnétiques d’une longueur d’onde supérieure à celle de la lumière, ne leur permettant pas d’être visibles.
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • Un peuplement forestier se caractérise par un mode de renouvellement des arbres (régénération naturelle ou artificielle), par un régime (futaie, taillis, taillis sous futaie), par la structure (âge des arbres) et par la répartition des différentes essences d’arbres.
  • Étude de l'évolution des phénomènes cycliques de la vie des plantes (germination, floraison...) et des animaux (migration, hibernation...) en fonction des variations climatiques.
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • Processus par lequel les plantes fabriquent des sucres et de l'oxygène à partir de la lumière et du CO2
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Un protocole expérimental désigne l'ensemble des étapes et des règles à respecter pour mener une expérience scientifique.
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Combinaison de la probabilité d’une inondation et des conséquences négatives potentielles pour la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique associées à une inondation.
  • Cours d’eau moyennement important, alimenté en eau par d’autres cours d’eau (affluents) et confluant avec un cours d’eau de plus grande importance
  • Petit cours d'eau peu profond, au débit modéré
  • processus selon lequel des particules de matières se déposent en couches
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • micro-formes en buttes ou en mottes plus ou moins arrondies, de 40 centimètres à plus d'un mètre de haut
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Depuis quelques années déjà, le Centre-Val de Loire subit les conséquences du changement climatique au travers notamment d'épisodes de fortes chaleurs et de canicules. Les prévisions annoncent une augmentation de plus de 30% du nombre de jours de canicule entre 2018 et 2040 ainsi qu'une hausse de 60% de la part de la population sensibles à la chaleur sur la même période. Il devient donc nécessaire d'adapter nos territoires pour anticiper ces changements. 

Une journée dédiée le jeudi 30 mai à Orléans

L'Agence organise une journée d'échanges sur le sujet de la santé et des grosses chaleurs afin de sensibiliser et outiller les collectivités pour passer à l'action.

La journée a été co-construite en partenariat avec :

  • L'Agence régionale de Santé Centre-Val de Loire
  • L'Agence d'urbanisme des territoires Orléanais - TOPOS
  • L'Agence d'urbanisme de Tours - ATU
  • Le CAUE du Loiret
  • Le CAUE du Loir-et-Cher
  • France Nature environnement Centre-Val de Loire
  • Envirobat Centre
  • Le CEREMA
  • Le CNFPT
  • Le Conseil Régional Centre-Val de Loire
  • La DREAL Centre-Val de Loire
  • L'Agence de l'eau Loire-Bretagne
  • L'Agence de l'eau Seine-Normandie

Comprendre les enjeux de santé en région

La journée débutera par l'intervention de l'Agence Régionale de Santé (ARS) qui apportera un éclairage sur les enjeux sanitaires en région et en particulier l'impact des épisodes de chaleurs.

Avoir les clés pour agir face aux épisodes de chaleur

À l'échelle du territoire, connaitre les secteurs à enjeux et les lieux accueillant des populations sensibles permet de prioriser son action vers des projets ayant le plus d'impact auprès des populations fragiles. A l'échelle du projet, avoir une vision fine des points chauds et des différentes solutions possibles facilite la mise en œuvre de la bonne solution au bon endroit

Les solutions fondées sur la nature, qui intègrent l'utilisation de la végétalisation et la gestion de l'eau, permettent de répondre à ces enjeux : apporter de l'ombrage, rafraichir l'air ambiant (proximité de l'eau, évapotranspiration des végétaux), améliorer la qualité de vie des habitants, etc. 

Ainsi, il est primordial de prendre le temps de réaliser un diagnostic de qualité avant de lancer son projet, afin d'obtenir les meilleurs résultats dans un équilibre temps/coût cohérent, et ce quelque soit l'échelle d'action.

Mais il est également important de déconstruire certaines idées reçues sur les financements, les solutions techniques possibles ou encore sur les freins les plus fréquents pour les projets.

Besoin d'ombre lors de journées chaudes ©P.Larmande
Besoin d'ombre lors de journées chaudes ©P.Larmande

Le programme en détail

9h : Accueil café

9h30 : introduction de la journée par Jean-François BRIDET, Président de l'ARB

9h40 : Présentation des enjeux de santé en région Centre-Val de Loire face au changement climatique et en particulier face aux épisodes de grosses chaleurs par Annaïg HELLEU, responsable du département santé environnement à l'ARS Centre-Val de Loire

Echanges avec la salle

10h40 : L'importance du diagnostic

  • à l'échelle intercommunale : partage d'expérience d'outils et projets par Adrien PAGET, responsable thématique Environnement & Risques à l'Agence d'urbanisme des territoires de l'Orléanais - TOPOS

Echanges avec la salle

(pause de 11h15 à 11h30)

  • à l'échelle locale : partage d'expérience de projets accompagnés par Thierry MOREAU, Chargé d'études eau et aménagement au CDPNE et Bastien BOURGEAIS, architecte chargé de mission urbanisme favorable à la santé au CAUE41

Echanges avec la salle

12h10 : Information sur les financements existants par Benjamin VIRELY, chargé de mission accompagnement des acteurs à l'ARB Centre-Val de Loire

12h30 : pause repas

13h45 : 1ère table ronde

Agir sur les espaces publics pour lutter contre les grosses chaleurs : déminéraliser, désimperméabiliser, restaurer les sols, réintroduire du végétal, mieux gérer l’eau de pluie, redonner une place aux cours d’eau et zones humides… autant d’actions pour rafraichir les villes et villages.
Discussions autour des aménagements à réaliser, des idées reçues à combattre, des fausses bonnes idées, des freins et leviers, etc.

Intervenants à venir

Echanges avec la salle

15h : 2e table ronde

Aménager l’extérieur pour améliorer le confort intérieur : entre l’intérêt de végétaliser pour ombrager et apporter de la fraicheur, et les assureurs qui demandent la suppression des arbres autour des habitations pour limiter l’effet gonflement/retrait des argiles, comment aménager les abords des constructions pour améliorer le confort thermique en intérieur ? quels freins, quels leviers ?
Discussions sur les aménagements à réaliser autour d'un bâtiment accueillant un public sensible pour lever les contraintes techniques et apporter des pistes de solutions concrètes

Intervenants à venir

Echanges avec la salle

16h15 : Conclusion de la journée par Catherine BERTRAND, Directrice de l'ARB

16h30 : fin de la journée

Pour vous inscrire

Date et horaire : jeudi 30 mai de 9h à 16h30

Lieu : amphithéâtre de la cité de l'agriculture - 13 av. des Droits de l'Homme 45321 Orléans

Retour à l'accueil

 

 

Cette journée est organisée dans le cadre du Life ARTISAN dont l'ARB est bénéficiaire associée.

Ombrage dans l'espace public ©P.Larmande

Contact

Vous aimerez aussi

Tous Dossier thématique Idée d'action Page Événement