• Actualités
  • Publication du 4ème plan national milieux humides
Publication du 4ème plan national milieux humides Tourbière ©R. Dupré
Informations générales
Date de l'actualité
22 mar .22
  • Type d'événement
    Publication
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Qu'est-ce que le plan national milieux humides ?

Patrimoine naturel exceptionnel, les milieux humides remplissent des fonctions écologiques et jouent un rôle largement reconnu dans la régulation du climat et l’atténuation des impacts des dérèglements climatiques.

Ce plan national milieux humides est une déclinaison de la Stratégie nationale de la biodiversité 2030 (SNB3). Celle-ci vise une reconquête de la biodiversité par une co-construction d'une feuille de route sur les 10 années à venir et un engagement en faveur de la biodiversité au sein des territoires.

  • 8 500 ha

    de milieux humides acquis d'ici 2026

  • 50 000 ha

    de milieux humides restaurés d'ici 2026

La Vignole, marais de Jean-Varenne © PL-ARB CVL
La Vignole, marais de Jean-Varenne © PL-ARB CVL

Le 4ème plan national milieux humides se donne comme ambition de :

 

Agir

en protégeant les sites :

  • par de l'acquisition foncière,
  • par les plans nationaux d'actions,
  • par la restauration des écosystèmes et de leurs fonctionnalités ...

 

Mobiliser

  • en améliorant l'intégration des milieux humides dans les stratégies de planification territoriale et au sein de la compétence Gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (GEMAPI), portée par les collectivités
  • en développant des méthodes du label bas carbone valorisant des projets de protection et de restauration des milieux humides
  • mais aussi par exemple, en sensibilisant les acteurs locaux et en valorisant les actions de préservation et de restauration en milieu agricole, forestier, piscicole...

 

Connaître 

  • en développant un référentiel et une cartographie des milieux humides d'ici fin 2024,
  • en créant un pôle de compétence scientifique et technique de recherche sur les milieux humides,
  • en développant des indicateurs de suivis au sein des Observatoires de la biodiversité ...

18 milieux humides emblématiques en France

Dans le cadre de la création d'un douzième parc national dédié aux zones humides, le Conseil général de l'Environnement et du Développement durable (CGEDD) a réalisé un état des lieux des zones humides françaises les plus emblématiques. 18 sites ont été ainsi identifiés, dont 2 en Centre-Val de Loire : la Sologne et la Brenne.

 

Ce nouveau plan souhaite également l'engagement des territoires à la conservation des zones humides d'importance mondiale.

Il s'agit d'accélérer l'extension du Réseau RAMSAR en France avec la labellisation de 2 sites par an sur le territoire national.

18 sites emblématiques des zones humides françaises
  • 1

    nouveau parc national sur les milieux humides

  • 2

    sites Ramsar labellisés par an

Qu'est-ce qu'un milieu humide ?

Les milieux humides sont des espaces de transition entre la terre et l'eau qu'elle soit salée, douce ou saumâtre. Ces espaces vont être recouvert d'eau en permanence ou de façon intermittente. Ils accueillent des espèces végétales et animales typiques (roseaux, amphibiens, libellules...).

Ces milieux humides ont de multiples visages : tourbières, marais, mares, prairies humides ou alluviales, lagunes ou mangroves, ripisylves, forêts para-tourbeuses...

Zoom sur

Milieux humides ou zones humides ?

Le terme de "milieu humide" est utilisé pour aborder les espaces définis par la convention de Ramsar. Cette définition large englobe notamment certains milieux souterrains, marins ou encore les cours d’eau...
 
"Un milieu humide est une portion du territoire, naturelle ou artificielle, caractérisée par la présence de l'eau.
Un milieu humide peut être ou avoir été (Par exemple d'après la carte de Cassini ou la carte d'état-major (1820-1866) en couleurs) en eau, inondé ou gorgé d'eau de façon permanente ou temporaire.
L'eau peut y être stagnante ou courante, douce, salée ou saumâtre."

 

A l'intérieur de cette grande appellation de "milieu humide" se caractérise 4 grands ensembles :

  • les zones humides selon la définition de la convention Ramsar (Valable en France métropolitaine, Corse, DOM et TOM),
  • les zones humides selon la définition de la loi de 1992 (Valable en France métropolitaine, Corse, DOM),
  • les zones humides selon la définition de la loi de 1992 avec l'arrêté d'identification et de délimitation du 24 juin 2008 modifié"(Valable en France métropolitaine, Corse),de cette dernière découle des conséquences réglementaires mais aussi des modalités d'action quand ce terme est employé des textes officiels
  • les marais selon la définition jurisprudentielle française (Valable en France métropolitaine, Corse, DOM)

 
Extrait du Dictionnaire de description des milieux humides-version 3 © Sandre - 2018

 

En savoir plus

Tourbière ©R. Dupré

Contact

Vous aimerez aussi

Tous Idée d'action Page Retour d'expérience Événement