Vignette

Chouette, l’ARB est créée !

Chouette Chevêche d'Athéna © Martial Queyrie

Créée le 1er janvier 2019, l’Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire rassemble une communauté d’acteurs unis pour la reconquête de la biodiversité de nos territoires.

L’Agence est une véritable opportunité pour développer les synergies partenariales autour d’initiatives locales cohérentes et concertées. En tant que centre de ressources elle tend à faire émerger des actions collectives de préservation des milieux et des espèces et à sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de la biodiversité. Elle vise également à renforcer et ancrer durablement l’action publique et privée en faveur de la connaissance, la préservation et la restauration de la biodiversité.Née de la loi Biodiversité 2016 et à l’issue d’une période de préfiguration participative, elle succède à l’ÉcoPôle.
Le premier conseil d'administration de l'Agence s'est réuni le 11 janvier 2019, marquant le lancement du nouvel établissement public de coopération environnementale. 

Les membres du conseil d'administration du 11 janvier 2019
 

Le pari des territoires pour la reconquête de la biodiversité

La biodiversité nous est indispensable. Présente partout elle nous rend des services irremplaçables.
L’avenir de la vie sur Terre et des sociétés humaines dépend du bon état des des milieux naturels et des espèces.

Face à ces enjeux, la loi biodiversité 2016 a permis d’innover dans la mise en œuvre des politiques publiques en faveur de la biodiversité avec le déploiement d’Agences régionales de la biodiversité.L’État, la Région Centre-Val de Loire et de l’Agence Française pour la Biodiversité ont ainsi initié la création de l’Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire. Créée le 1er janvier 2019, cette quatrième agence en France vient renforcer le maillage territorial.

Mieux connaître, préserver et restaurer la biodiversité sont des objectifs au cœur des préoccupations de l’Agence et autour desquels s’organisent ses missions, avec l’ambition :

  • d’améliorer la connaissance et sa diffusion

  • d’accompagner les territoires pour faire émerger des démarches et des projets locaux
  • d’animer des réseaux d’acteurs
  • de mettre la biodiversité au cœur de la société et mobiliser tous les publics

Les coopérations territoriales au service de la biodiversité

L’Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire a pour rôle de faciliter de nouvelles formes de coopération afin d’agir collectivement en faveur de la biodiversité.

L’objectif est de développer des initiatives locales cohérentes et concertées répondant aux enjeux environnementaux, et au plus près des réalités de terrain et des acteurs.

La préfiguration de l’Agence a été conduite dans une volonté de co-construction avec les parties prenantes afin de définir des axes de travail prioritaires répondant aux attentes des acteurs.

Succédant à l’ÉcoPôle, établissement public régional créé en 2008, l’Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire s’appuie sur 10 années de dynamique partenariale qu’elle tend à renforcer.

Ce nouvel établissement public de coopération environnementale fédère 23 membres au sein de son conseil d’administration et un large réseau d’acteurs impliqués dans l’ensemble des travaux.

Cette communauté d’acteurs de tous horizons (opérateurs de l’État, collectivités, organismes de recherche, monde agricole, monde socio-économique, associations naturalistes) est un atout pour impulser des collaborations selon une approche globale.

Un centre de ressources pour tous

En tant que centre de ressources, l’Agence capitalise et partage au sein d’un large réseau les informations scientifiques et techniques, les outils, les pratiques et les savoir-faire nécessaires pour :

  • l’orientation des décisions publiques et privées

  • le déploiement d’actions appropriées aux spécificités des territoires
  • le développement et la mutualisation de moyens
  • l’interaction avec les différents publics

L’Agence vise ainsi à apporter des services appropriés aux besoins de ses différentes parties prenantes et publics (collectivités, élus, chercheurs, monde agricole, entreprises, associations, citoyens,…).