Thumbnail

23 "villes et villages étoilés" en Centre-Val de Loire

Palmarès

La nuit est indispensable au cycle de vie de nombreuses espèces animales comme végétales. L’éclairage est un facteur de perturbation mais il existe des solutions pour en diminuer l’impact. De plus en plus de collectivités prennent conscience de cet enjeu et mènent des actions concrètes pour réduire la pollution lumineuse. L’ARB sensibilise et accompagne les collectivités sur ces enjeux. 23 collectivités du Centre-Val de Loire, dont trois « Territoires engagés pour la nature », viennent d’être nommées dans le nouveau palmarès du concours "Villes et villages étoilés", porté par l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes.

Les collectivités qui préservent la nuit

Depuis 2009, l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN) décerne le label national original "Villes et Villages étoilés". Soutenu par le Ministère de la transition écologique, ce label récompense les communes engagées dans une démarche d'amélioration continue de l'environnement nocturne tant pour les humains que pour la biodiversité. Au palmarès 2019-2020 du concours « villes et villages étoilées », 23 communes sont en Centre-Val de Loire et se voient décerner l'attribution d'une à quatre étoiles :

  • 4 étoiles (* * * *) : Valaire (41), Chouzy-sur-Cisse (41) et Sassay (41)
  • 3 étoiles (* * *) : Saint-Vitte (18), Villentrois (36), Jeu-les-Bois (36), Cheverny (41), Billy (41), Lorges (41), Couture-sur-Loir (41) et Saint-Germain-des-Prés (45)
  • 2 étoiles (* *) : La Saucelle (28), Valençay (36), Avoine (37), Noyers-sur-Cher (41), Onzain (41), Molineuf (41) et Mont-près-Chambord (41)
  • 1 étoile (*) : Fontenay-sur-Eure (28), Chitenay (28), Faverolles-sur-Cher (28), Beaugency (45) et Semoy (45)

Parmi elles, 3 collectivités reconnues « Territoires engagés pour la nature », accompagnées par l’ARB :  Saint-Vitte (18), Cheverny (41) et Saint-Germain-des-Prés (45)

La pollution lumineuse, un enjeu majeur pour la biodiversité

Tant sur le plan énergétique qu’en termes d'impact direct sur la faune et la flore, la pollution lumineuse représente un enjeu majeur.

L'Agence accompagne les collectivités pour la prise en compte de la nouvelle réglementation sur l'éclairage urbain (voir ci-dessous) ainsi que dans la mise en place d'actions en faveur de la trame noire.

Bien connaitre son parc d'éclairage ainsi que les besoins de son territoire permet aux collectivités de mettre en place les aménagements adaptés pour concilier la qualité de vie des habitants et la préservation de la biodiversité

Elle organise notamment des rencontres techniques sur ce thème, entre élus, techniciens des collectivités, urbanistes, ingénieurs et naturalistes. Des temps dédiés aux retours d’expériences et partage sur les projets portés dans les territoires.

- Pour aller plus loin -

> retrouvez le programme de la journée Biodiversité et éclairage urbain, organisée le 10 juillet 2019 avec la communauté de communes du Grand-Chambord, membre de l’ARB.

> Découvrir le dispositif Territoires Engagés pour la Nature, animé par l’ARB
 
> Décryptage de la réglementation réalisé par le CEREMA

> Guide technique : Trame noire - méthodes d'élaboration et outils pour sa mise en œuvre publié ce printemps par le centre de ressource Trame Verte et Bleue