• Agenda
Et si on plantait des espèces locales ? Verger conservatoire au siège des établissements Monin, animés par TERIDEAL et l'URGC ©ARB
Informations générales
Dates de l'événement
Retour sur événement
  • Type d'événement
    Journée technique
  • Organisé par
    Organisé par
    Observatoire régional de la biodiversité
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Ces temps de rencontres à l'automne 2019, à Bourges, Sainte-Maure-de-Touraine et Ingré, ont été riches en discussions et témoignages. Ils ont permis à plus de 80 participants de bénéficier de retours d’expériences concrets complétés par des visites de terrain.

Deux points saillants soulevés par les participants

L’adaptation des végétaux au changement climatique

  • Comment s’assurer d’une bonne adaptation des plants aux évolutions à venir ?
  • Faut-il planter des essences plus méditerranéennes ?

À ce jour, il n’y a pas de prédictions certaines sur les évolutions climatiques à venir, de multiples scénarios sont possibles. Favoriser des plantations avec une bonne diversité d’essences, elles-mêmes ayant une variété génétique, permet de maximiser les chances face aux changements à venir. Dans les futurs projets de plantations, avoir recours à des plants bénéficiaires de la marque « Végétal Local » est une solution qui favorise l’adaptation des plantes sur le long terme grâce à la diversité génétique garantie par la marque (les plants sont issus de graines, ce ne sont pas des clones).

La nécessité d’une offre régionale adaptée aux besoins

Les échanges ont également permis d’évoquer le manque de producteurs de plants bénéficiaires de la marque « Végétal local » en région Centre-Val de Loire. Les porteurs de projets ont fait part d’un fort besoin de développement de la filière de proximité, pour favoriser la commande locale et limiter le transport. La filière étant récente, l’offre et la demande ne sont pas encore équilibrées. Pour pallier à certains manques et ne pas restreindre le choix lors des commandes, il est possible de se tourner vers la certification MFR (Matériel Forestier de Reproduction), qui garantit également l’origine des plants et la diversité génétique. Afin de s’assurer de la disponibilité des plants et minimiser les surcoûts, il est conseillé d’anticiper ses commandes : soit en les passant tôt en saison, soit par le biais de contrats de culture.

 

Télécharger le kit clef en main, distribué lors de l'évènement, et retrouver l'ensemble des présentations diffusés lors des 3 journées, dans la rubrique à consulter.

 

Haie des Jardins du Bourg d'Ingré présenté par la ville ©ARB
Haie des Jardins du Bourg d'Ingré présenté par la ville ©ARB
Site de mesures compensatoires (Sainte-Catherine-de-Fierbois), présenté par Luciole représentant COSEA
Site de mesures compensatoires (Sainte-Catherine-de-Fierbois), présenté par Luciole représentant COSEA

Vous aimerez aussi

Tous Acteur Idée d'action Page Retour d'expérience