Pâturage et gestion des espaces naturels fréquentés à Dreux (28) Pâturage à Dreux © Cen Centre-Val de Loire
Informations générales
Année de réalisation
2022
  • Porteur de projet
    Ville de Dreux
  • Type de structure
    Collectivités
  • Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire
  • Localisation
    chemin du pont Hoddé
  • Type d'action
    Protéger / Préserver / Améliorer
  • Budget
    20 000€/ an pour le plan de gestion et 64 000€ pour l'aire de pique-nique et le sentier pédagogique
  • Dispositifs associés
    Territoires Engagés pour la Nature, Natura 2000
  • Nathalie KREMER, 2022
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • désigne un sol cultivé en agriculture
  • désigne les sols cultivés en agriculture
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • dont la coquille est formée de deux valves, reliées par une charnière, un ligament corné flexible et un ou deux muscles > par exemple chez les coques, moules, palourdes, pétoncles, huîtres, couteaux, coquilles Saint-Jacques...
  • sur des sols calcaires
  • qualifie un organisme aquicole vivant et se reproduisant en eau douce
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • types différents d'écoulement présents dans un cours d'eau (rapides, plats, radiers, mouilles)
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

La ville de Dreux fait partie du catalogue de visites professionnelles à la demande, le Biodiv'Tour !

Contexte du projet

La Ville de Dreux compte deux sites naturels intégrés dans le périmètre Natura 2000 "Vallée de l'Eure de Maintenon à Anet et vallons affluents", dont l'une d'elle est très fréquentée : le pont Hoddé. C'est un lieu éloigné du centre-ville où les habitants passent, font des activités, où la ville et ses partenaires proposent des aménagements, des animations... Un lieu qui rend visible le lien avec la nature et le bénéfice d'être à son contact. Des usages incompatibles à sa préservation y sont observés : coupe sauvage, dépôts sauvages, nettoyage de véhicules dans le cours d'eau, etc.

Pelouses de Dreux, chemin du pont Hoddé © Cen CVL / S. Garbar
Pelouses de Dreux, chemin du pont Hoddé © Cen CVL / S. Garbar

Afin de préserver ce milieu fragile de pelouse calcicole tout en gardant la vocation d'accueil du lieu, la Ville a conventionné avec le Conservatoire d'espaces naturels (Cen) Centre-Val de Loire. S'est alors dessiné un projet de mise en place d'un éco-pâturage et d'une fauche raisonnée dans le respect du site du pont Hoddé.

Le plan de gestion pour 15 ans proposé par le Cen a permis de délimiter la zone de pâturage, de travailler avec des partenaires diversifiés et de mobiliser les habitants.

Objectifs

  • Ouvrir un milieu de pelouse en perte d'équilibre
  • Protéger des espèces d'orchidées
  • Réintroduction d'une espèce de rongeur, quasiment disparue d'Eure-et-Loir : le Rat des moissons
  • Diminuer les incivilités
  • Valoriser un espace et la qualité de sa fréquentation

Public cible

  • les familles drouaises de tous les quartiers de la ville
  • scolaires
  • randonneurs (proximité du GR22)

Le pâturage dans ce contexte est un partenariat gagnant-gagnant qui permet le développement économique local tout en favorisant la biodiversité !

Cen Centre-Val de Loire, co-porteur du projet
  • 1 dizaine

    de chèvres en pâturage

  • 1

    ETP réparti entre la cheffe de projet de la Ville, le garde animateur du CEN et l'éleveur de chèvres

  • env. 100

    participants à la transhumance 2022

Pas à pas

Préparer

Le projet a fait l'objet de multiples réunions de préparation pour aboutir au conventionnement. Il a fallu ensuite un an d'étude pour la rédaction et la délibération du plan de gestion.

Cela fait plus de 10 ans que le site était identifié en terme d'enjeux par le Cen, qui souhaitait conventionner avec la ville.
Dès la signature de la convention, la ville a été très motrice. De ce fait, le montage du contrat Natura 2000 permettant le financement du pâturage (matériel et pose de la clôture) s'est fait parallèlement à la rédaction du plan de gestion. En général, ces contrats sont construits après la signature d'un plan de gestion. Ici, cela a permis de gagner du temps ! La clôture a été installée seulement 1 an après la signature de la convention entre le Cen et la Ville.

Concerter

Le travail de préservation a fait l'objet de concertation et d'une organisation de mise en lien des acteurs locaux pour surveiller cet espace et l'éco-pâturage. Les services techniques ont été informés de la nouvelle gestion mise en place sur le site. Désormais, ils n'entretiennent que l'espace "détente" situé près du pont. Le reste est à la charge du Cen.

Construire

L'implication autour de la gestion de cet espace s'étend avec le passage de différents services: la propreté, la police Municipale, les services d'animations de la Ville, les Maisons PROXIMUM. Il y a également une importante volonté de la part du Cen et de la Ville de renforcer la surveillance citoyenne. Ainsi, un groupe de discussion commun a été créé permettant à chacun de contribuer à la surveillance des chèvres.

Valoriser / communiquer

Une animation annuelle : la transhumance permet de sensibiliser et de communiquer tous les ans avec de nouveaux participants. L'aménagement du sentier pédagogique et la mise en place de mobilier par la ville permet également de valoriser le lieu et de renforcer l'implication des habitant·e·s.

Suivre / évaluer

Tous les ans, le Conservatoire présente son bilan d'activité et un projet à développer pour dynamiser le lieu.

Transhumance 2021 © Ville de Dreux
Transhumance 2021 © Ville de Dreux
Zoom sur

3 bonnes raisons pour agir !

  • Un projet qui rassemble permet de réduire l'écodépression
  • Un projet de préservation n'est pas un projet qui écarte l'humain du milieu mais bien qui l'inclut pour intégrer l'idée que l'humain EST la nature et qu'il y a interdépendance
  • Un projet partagé noue un nouveau récit du territoire où il est possible de de réussir malgré les difficultés et les aprioris

Bilan

Résultats

Actuellement, le pont Hoddé est fréquenté par différents publics plus ou moins éloignés de la nature. Sa sécurisation, ses aménagements sont un atout pour le territoire qui donne à voir des espaces naturels parfois inconnus des Drouais eux mêmes.
Pour protéger, "rester caché" limite les actions et permet aussi des pratiques nuisibles à la nature. Le juste équilibre est délicat à trouver.
Multiplier les acteurs et combiner leurs actions permet de trouver cet équilibre et de veiller sur cet espace éloigné des usages "urbains".

Côté biodiversité, on a déjà pu constater très nettement la création d’un espace plus ouvert (type clairière ou prairie), grâce à l’action des herbivores qui consomment et ainsi éclaircissent les arbres, arbustes et ronces. Ainsi cela limite la pousse de cette strate arbustive et empêche ainsi que l’espace ne devienne une forêt. Il est plus facile de voir le sol au pied des buissons. Ceci va être favorable aux orchidées.

Écueils à éviter

Le retour des habitants pour le projet sont favorables. Une grande inquiétude était liée à la présence d'animaux sans berger.

Aucune dégradation n'a été constatée sur les infrastructures présentes, comme le mobilier pédagogique.

Conseils

Il est nécessaire d'intégrer la population au projet, en communiquant en amont du projet, et ce d'autant plus quand celle-ci avait pris l'habitude d'utiliser l'espace pour des pratiques incompatibles avec la préservation des milieux.

Par ailleurs, l'organisation de passages quotidiens par différents acteurs est essentielle, créant un relais. Sans cette action conjointe, croisée, le projet n'est pas viable. Cela permet une réactivité face aux potentielles incivilités, pour montrer qu'il y a une présence et un suivi.

Perspectives

  • Une possible extension de l'éco-pâturage sur une autre zone pour accompagner un jeune éleveur de moutons
  • Un travail d'amélioration de la surveillance du troupeau avec une expérimentation des colliers de géolocalisation des chèvres
  • Un travail de formation récurrent entre le Cen et les services de la ville
Zoom sur

Ils·elles l'ont fait aussi en Eure-et-Loir !

  • La ville de Auneau-Bleury-Saint-Symphorien s'est investi dans l'éco-pâturage, également avec le Cen Centre-Val de Loire.

  • La commune de Luisant met également en oeuvre de l'éco-pâturage.

  • La commune de Villampuy a mis des moutons d'Ouessan sur leur ancien stade, opération financée par le Conseil départemental d'Eure-et-Loir

Envie de les rencontrer pour en savoir plus ?

Réservez votre visite de Dreux sur la thématique "Pâturage et gestion des espaces naturels" avec le Biodiv'Tour !

Partenaires

La bouquetière, Hommes et Territoires, la fédération de chasse, les pêcheurs Drouais, le Département, la Région

Pâturage à Dreux © Cen Centre-Val de Loire

Contact
Marine CÉLESTE

Animatrice du Portail de la biodiversité et du Biodiv'Tour

Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)