• Actualités
  • Territoire engagé pour la nature, la dynamique continue en région
Territoire engagé pour la nature, la dynamique continue en région Vue aérienne de Cheverny © commune de Cheverny
Informations générales
Date de l'actualité
03 mar .22
  • Type d'événement
    TEN
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Les collectivités engagées pour 2022-2024 en Centre-Val de Loire

4 nouvelles collectivités et les 5 premières engagées de 2019 qui ont souhaité renouveler leurs engagements viennent d’être reconnues pour la période 2022 – 2024 et intègrent le dispositif animé depuis 2019 par l’Agence régionale de la biodiversité.

Au total, 28 collectivités sont reconnues « Territoire engagé pour la nature » en Centre-Val de Loire.

4 nouvelles collectivités intègrent le dispositif

À l’issue de l’appel à projet lancé par l’ARB au second semestre 2021, 4 nouvelles collectivités ont postulé pour rejoindre la dynamique des territoires engagés pour la nature :

  • Dreux (28)
  • Buzançais (36)
  • la communauté d’agglomération Agglopolys - Blois (41)
  • Montargis (45).

Elles ont toutes été retenues par le jury régional* après étude de leurs plans d’actions proposés pour les 3 années à venir.

Parmi les engagements proposés, des actions autour de la végétalisation de l’espace public et des cours d’école pour adapter les territoires au changement climatique, du développement de zones perméables pour infiltrer les eaux pluviales, de la préservation de la ressource en eau ou encore des animations à destination du grand public et des scolaires seront mises en œuvre par les collectivités engagées.

*jury composé de la Région Centre-Val de Loire, la DREAL, la Direction Régionale de l'OFB, l'agence de l’eau Loire-Bretagne, l'agence de l’eau Seine-Normandie, les Départements du Cher et de l'Eure-et-Loir, du CEREMA et de l'Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire.

Les 5 premières collectivités reconnues en 2019 se réengagent

Les 5 premières collectivités engagées en 2019 ont toutes postulé pour poursuivre la dynamique des territoires engagés pour la nature :

  • La Celle (18)
  • Agglomération de Chartres Métropole (28)
  • Luçay-le-Mâle (36)
  • Cheverny (41)
  • Ingré (45).

    Après avoir réalisé le bilan des 3 années de reconnaissance dans des conditions sanitaires très particulières en 2020 et 2021, elles ont mis à jour leurs engagements et proposé de nouvelles actions à mettre en œuvre dans les 3 prochaines années.

    Ce réengagement illustre l’intérêt qu’ont trouvé ces collectivités à intégrer ce dispositif pour bénéficier de l’appui apporté par l’ARB, le partage d’expérience entre territoires reconnus et dans la valorisation des actions entreprises pour servir d’exemple à de nouvelles collectivités.

    Au total depuis le lancement de Territoires engagé pour la nature en 2019, 28 collectivités sont reconnues « Territoire engagé pour la nature » et accompagnées par l’ARB pour mettre en œuvre leurs engagements.

    • 28

      collectivités engagées en région

    TEN, une stratégie à 3 ans en faveur de la biodiversité

    Toutes les collectivités engagées ont construit une stratégie d’actions à 3 ans pour agir concrètement face à l’effondrement de la biodiversité et aux urgences climatiques. À partir de l’état des lieux de la biodiversité communale et en impliquant l’ensemble des acteurs de leurs territoires, elles s’engagent à mettre en œuvre des mesures concrètes en faveur de la biodiversité, dans les domaines de l’aménagement, la gestion de leur territoire et espaces publics, à sensibiliser et mobiliser leurs habitants, à protéger les ressources.

    TEN, un accompagnement individuel et collectif

    L’intérêt pour les collectivités de s’engager dans le dispositif est de pouvoir bénéficier de :

    • l’accompagnement de l’ARB pour transformer leurs ambitions en actions concrètes. Elles peuvent ainsi obtenir des conseils techniques, des outils, des contacts et une aide à la recherche de financements.
    • le partage d’expériences et échanges au sein du réseau des collectivités pour enrichir et faciliter la mise en œuvre de leurs actions. 
    • les rencontres techniques et webinaires afin de monter en compétences sur des thématiques transversales : l’arbre en ville, la gestion écologique des cimetières, la mobilisation citoyenne…
    Mare Saint-Sylvain à La Celle © B. Virely - ARB CVL
    Mare Saint-Sylvain à La Celle © B. Virely - ARB CVL

    Un nouvel appel à projet sera ouvert le 15 juin pour permettre à de futures collectivités de rejoindre le dispositif et de bénéficier de l’accompagnement de l’ARB. Les dossiers seront à déposer avant le 31 décembre 2022.

    Vue aérienne de Cheverny © commune de Cheverny

    Contact
    Benjamin VIRELY

    Animateur territorial biodiversité

    Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)

    Vous aimerez aussi

    Tous Dossier thématique Idée d'action Page Retour d'expérience Événement