• Actualités
  • Restaurer les zones humides pour préserver la biodiversité et les continuités écologiques | FNE Centre-Val de Loire
Restaurer les zones humides pour préserver la biodiversité et les continuités écologiques | FNE Centre-Val de Loire Milieu humide en Indre-et-Loire © E. Sansault (ANEPE CAUDALIS)
Informations générales
Date de l'actualité
23 fév .21
  • Type d'événement
    Mois des zones humides
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Tout au long du mois de février, les zones humides sont à l'honneur ! L'occasion de faire découvrir les connaissances et actions en leur faveur.

 L'ARB vous propose une série d'articles au fil de l’eau "des actions en région" à la rencontre de ce que font les membres de l'Agence. Aujourd'hui, découvrez l'action d’une des associations du réseau de France Nature Environnement Centre-Val de Loire.

FNE Centre-Val de Loire œuvre à la protection des milieux humides. Au travers ses associations membres, des actions sont mises en place sur l’ensemble de la région pour restaurer ces milieux et sensibiliser la population à leurs rôles et leurs fonctionnalités. En tant que tête de réseau, FNE Centre-Val de Loire participe également à des actions de formations sur cette thématique lors de différents évènements et produit des contenus pour vulgariser la connaissance de ces milieux patrimoniaux.

 En eau une partie de l’année, les milieux humides se caractérisent par une biodiversité d’une richesse exceptionnelle. Ils abritent de nombreuses espèces végétales et animales et présentent des typologies variées. Ils jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau et pour son épuration, ainsi que dans l’accomplissement du cycle biologique de certaines espèces. La préservation de la fonctionnalité des zones humides à l’échelle des écosystèmes permet d’entretenir la trame verte et bleue (TVB). Celle-ci, outil phare de la conservation de la biodiversité, permet de lutter contre la disparition des espèces engendrée par la fragmentation des milieux naturels.

L’ensemble des associations du réseau FNE Centre-Val de Loire entreprend des démarches de restaurations des zones humides. A titre d’exemple, en voici une pour les illustrer.

La restauration des zones humides favorables à la reproduction du Sonneur à ventre jaune

Le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) est un petit crapaud mesurant en moyenne 4 à 5 cm à l’âge adulte. On peut aisément le reconnaître à ses yeux globuleux positionnés sur le dessus de la tête et à ses pupilles en forme de cœur ou triangulaires. Sa principale caractéristique est sa face ventrale jaune (pouvant tirer sur l’orangé) agrémentée de taches noires plus ou moins bleutées.

Sonneur à ventre jaune © E. Sansault (ANEPE CAUDALIS)
Sonneur à ventre jaune © E. Sansault (ANEPE CAUDALIS)

Dans le cadre du Plan National d’Actions en faveur du Sonneur à ventre jaune, décliné en Plan régional d’Actions en Centre-Val de Loire, l’association Nature 18 restaure des zones humides pour la préservation de cette espèce. Cette restauration peut prendre plusieurs formes pour redonner une dynamique à la population en entretenant ses sites de vie et de reproduction actuels et en lui proposant des nouveaux sites pionniers. Par exemple, la réhabilitation des mares, la restauration de prairies humides en lien avec des éleveurs, notamment en tête de bassins versants, sont des moyens pour préserver l’espèce tout en jouant sur la qualité de nos milieux aquatiques. Ces actions sont possibles grâce à l’aide financière de l’Agence de l’eau Loire Bretagne, de la DREAL et du Conseil régional Centre Val de Loire.

Au cours des prospections réalisées en 2020, le Sonneur à ventre jaune a été observé 15 fois sur 6 communes du Cher : Saint-Amand-Montrond, Marçais, Reigny, Saint-Saturnin, Sidiailles et Saint-Pierre-les-Etieux.

Zoom sur

FNE Centre-Val de Loire, en bref

 

Fondée en 1980, France Nature Environnement Centre-Val de Loire, membre de l’Agence régionale de la biodiversité, est la Fédération Régionale des Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement en région Centre-Val de Loire. Au travers ses différentes missions elle s’est donné pour objectifs la protection, la conservation et la restauration de la biodiversité dans une perspective de développement durable. Forte des 16 associations locales qui lui sont affiliées, elle est reconnue comme l’interlocutrice des collectivités et administrations en région Centre-Val de Loire. FNE Centre-Val de Loire est affiliée à France Nature Environnement, sa fédération nationale depuis 1980, et agréée pour la protection de l’environnement depuis 1984. Pour en savoir plus, consulter le site de FNE Centre-Val de Loire et ses réseaux sociaux.

Milieu humide en Indre-et-Loire © E. Sansault (ANEPE CAUDALIS)