Prix du génie écologique 2022
Informations générales
Date de l'actualité
21 fév .22
  • Type d'événement
    Appel à candidature
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • période sévère de basses eaux
  • périodes sévères de basses eaux
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • niveler, lisser
  • période où le niveau d'eau d'un cours d'eau est le plus bas
  • accumulation excessive de nutriments au sein d'un écosystème aquatique.
  • épanchements de liquide organique
  • Phénomène artificiel de morcellement de l'espace (définition de l'Insee)
  • période de reproduction des poissons
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • variations artificielles du niveau d'eau d'un plan d'eau, d'une voie navigable ou d'une retenue exploitée
  • seuils, radiers de pont, passages busés, barrages, etc. qui sont de nature à altérer la migration des espèces aquatiques, ainsi que la diversité et la qualité des habitats naturels disponibles (définition de l'Insee)
  • relatifs aux marais
  • durée quotidienne de la lumière du jour
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

L'ARB, dans son rôle d'accompagnement des acteurs régionaux en faveur de la biodiversité, vous relaie les initiatives pouvant valoriser vos actions.

Des projets "Solutions d'adaptation fondées sur la nature"

La réponse aux enjeux actuels de préservation de la biodiversité et de réponse aux changements climatiques nécessite la mise en œuvre et la mobilisation autour des actions de génie et d’ingénierie écologiques. En effet, le génie et l’ingénierie écologiques permettent notamment la conservation des écosystèmes, la restauration de milieux dégradés et l’optimisation de fonctions assurées par ces écosystèmes qui sont au cœur des Solutions d’adaptation fondées sur la Nature.

Afin de mettre en lumière ces actions, l’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Écologiques (A-IGÉco) et ses partenaires lancent la quatrième édition du Prix National du Génie Écologique et associent Plante & Cité pour l’édition 2022 autour d’un prix spécial valorisant le génie écologique en milieux urbains.

Un prix pour valoriser et inspirer

Organisé depuis 2014, le Prix National du Génie Écologique vise à valoriser des projets de génie écologique exemplaire tant dans leur conception, leur réalisation ou leur intégration au contexte local, et à montrer comment le génie écologique peut répondre à de nombreux enjeux à la fois opérationnels et globaux.

Ce prix contribue, à travers les projets lauréats, à partager les bonnes pratiques en faveur de la biodiversité et à favoriser le développement de cette filière en émergence. Co-organisé par l’A-IGÉco et le centre de ressources génie écologique de l’Office français de la biodiversité (OFB), et en partenariat avec le Ministère de la Transition Écologique (MTE), le prix associe Plante & Cité pour son édition 2022 avec un prix spécial « milieux urbains ».

Un prix qui récompense tous les acteurs d’un projet  

Le Prix National du Génie Écologique vise à récompenser le travail collectif des acteurs ayant porté et réalisé des projets de génie écologique exemplaires : maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, fournisseurs, organismes de recherche, associations… L’un de ces acteurs candidatera pour l’ensemble des partenaires impliqués dans la réalisation du projet, lesquels seront récompensés collectivement.  

Les prix sont attribués par un jury constitué d’une trentaine d’experts scientifiques et praticiens représentatifs de la diversité des acteurs publics et privés de l’ingénierie et du génie écologiques.  

Les dossiers de candidatures sont à déposer avant le 31 mai 2022.

 

5 catégories et un focus sur les milieux urbains

Le Prix National du Génie Écologique récompensera un projet dans chacune des catégories suivantes :

  • Restauration d’écosystèmes, de populations
  • Gestion des espèces envahissantes
  • Amélioration des trames écologiques
  • Amélioration et/ou valorisation des services liés aux écosystèmes et au sol
  • Pratiques de gestion favorables à la biodiversité  

Un Grand Prix pourra être décerné pour récompenser un projet particulièrement remarquable parmi ceux déposés dans l’ensemble des catégories.

Le génie écologique permet la restauration des écosystèmes naturels mais pas seulement : il peut également s’appliquer à de la restauration écologique en milieux urbains. Pour cette 4ème édition, les co-organisateurs souhaitent montrer que les techniques du génie écologique s’appliquent aussi aux milieux urbains et s’associent avec Plante & Cité pour proposer un prix spécial « Milieux urbains ».  

Les prix seront remis et présentés à l’occasion d’un événement national à l’automne 2022.