Thumbnail

Préserver et restaurer les milieux aquatiques | mission de l'ARB

La Pointe de Courpain vue du ciel
Le mois des zones humides 2021 – des actions en région

Tout au long du mois de février, les zones humides sont à l'honneur ! L'occasion de faire découvrir les connaissances et actions en leur faveur.

 

L'ARB vous propose une série d'articles au fil de l’eau "des actions en région" à la rencontre de ce que font les membres de l'Agence. Aujourd'hui, découvrez un panorama de notre territoire et la mission de l'ARB Centre-Val de Loire.

 

Des milieux indispensables

Les milieux aquatiques sont caractérisés par 3 grands paramètres : des habitats (berges, fonds, courants), des populations végétales et animales en interaction avec les milieux, et la qualité physico-chimique de l’eau (température, nutriments…).  

Les cours d’eau, les lacs, les zones humides constituent de véritables réservoirs de biodiversité et abritent une multitude d’espèces faunistiques et floristiques, dont la plupart sont le socle de la vie sur Terre.

Si les milieux aquatiques sont indispensables à la santé des écosystèmes et pour notre approvisionnement en eau de qualité, ils nous rendent de nombreux autres précieux services :

  • régulation des crues,

  • auto-épuration,
  • résilience face au changement climatique,
  • nourriture,
  • énergie,
  • bien-être et loisirs…
 

Le saviez-vous ?

 

Les zones humides assurent directement la vie de plus de 40% des espèces animales et végétales de la planète.
 

L’eau, au cœur de la richesse écologique de notre territoire

Le Centre-Val de Loire, s’étend à cheval sur deux bassins versants : le bassin Loire-Bretagne (80%) et le bassin Seine-Normandie (20%). 

De nombreuses richesses écologiques sont liées à l’eau :

  • un fleuve structurant : la Loire 

  • les grandes vallées alluviales du Cher, de l’Indre, de la Vienne, de l’Eure, du Loir et de la Creuse
  • deux grandes zones humides : la Brenne et la Sologne
  • ainsi qu’une multitude de petits milieux : rivières, étangs, mares, ruisseaux forestiers …

Le bon fonctionnement écologique des milieux aquatiques de notre région est toutefois altéré par de nombreux facteurs liés à l’activité humaine, tels que :

  • l’artificialisation des rivières,

  • l’assèchement des zones humides,
  • la pollution,
  • des prélèvements trop importants. 
     

Toutes les activités ayant lieu sur le bassin versant (territoire géographique recevant les eaux qui circulent naturellement vers un même cours d’eau ou vers une même nappe d’eau souterraine) impactent la qualité et la quantité d’eau. Aussi, préserver et restaurer ces milieux sont des actions primordiales pour qu’ils retrouvent leurs fonctionnalités.

Agir en faveur des milieux aquatiques

Pour garantir le bon fonctionnement écologique des milieux aquatiques et la qualité de l’eau,  des solutions concrètes existent et peuvent s’inscrire dans les réflexions et projets d’aménagement du territoire.

L’ARB accompagne les collectivités dans leur compétence territoriale en matière de gestion des milieux aquatiques. Elle apporte un appui technique dans la mise en œuvre d’actions de préservation et de restauration, telles que :

  • la mise en œuvre de démarches concertées par bassin versant : Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et contrats territoriaux milieux aquatiques,

  • la restauration de cours d’eau et de zones humides,
  • le rétablissement de la continuité écologique.
 

Le saviez-vous ?

 

Il coûte 5 fois moins cher de préserver les zones humides que de compenser la perte des services qu’elles nous rendent.
 

- Pour aller plus loin -