• Ressources
  • Contribuer à un inventaire participatif : le suivi temporel des papillons de jour
Contribuer à un inventaire participatif : le suivi temporel des papillons de jour Damier du frêne ©DREAL - Mathieu Wilmes
Informations générales
  • Type d'idée d'action
    Contribuer à la connaissance
  • Source
    Observatoire régional de la biodiversité (ORB)
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • remblais de terres et de graviers le long d'un cours d'eau, qui permettent de former les méandres (virages)
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • processus d'innovation et ingénierie qui s'inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • une zone de gagnage est un endroit utilisé par des animaux sauvages pour se nourrir
  • Qui concerne la répartition selon leur diamètre, des particules des roches, sables, et graviers.
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • mouvement, distribution et qualité de l'eau
  • qui se base sur l'étude du relief du cours d'eau
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • végétaux communément appelés roseaux, genre de plantes herbacées de la famille des Poaceae
  • Action qui consiste à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Actions qui consistent à remettre le cours d’eau dans une configuration plus naturelle, en recréant ses anciens méandres ou en créant un nouveau tracé avec des profils variés
  • Linéaire d'arbres en bordures de cours d'eau
  • Linéaires d'arbres en bordures de cours d'eau
  • ensemble de particules en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace, qui a finit par se déposer sous l'effet de la pesanteur souvent en couches ou strates successives
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

Le STERF, un suivi à élargir !

Le suivi temporel des Rhopalocères de France (STERF) existe depuis 2006. 120 sites sont suivis en France, ce qui est encore assez peu. C'est pourquoi tou·te·s les passionné·e·s sont les bienvenu·e·s pour élargir le suivi !

Depuis 2021, le STERF est animé par l'Office pour les insectes et leur environnement (OPIE), accompagné du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) et des Réserves Naturelles de France.

  • 120

    sites suivis en France, une dynamique à poursuivre !

Pourquoi participer à cet inventaire ?

Vous savez reconnaître les papillons de jour de votre région à vue ? Alors vous pouvez contribuer au STERF !

Le STERF comme tant d'autres programmes de suivis (le STOC sur les oiseaux par exemple) permettent de quantifier les variations de populations des différentes espèces, notamment en fonction des préférences d’habitats.

Gazé sur fleur de cardamine ©L. Roger-Perrier
Gazé sur fleur de cardamine ©L. Roger-Perrier

Les données du STERF participent à l'indicateur européen sur les papillons de prairies (Grassland Butterfly Indicator), qui a montré que ces espèces ont perdu la moitié de leurs effectifs en 20 ans en Europe !

Extrait de la page STERF, du site Vigie-Nature

En quoi consiste le suivi ?

C'est très simple ! L’observateur·rice désirant participer au programme se voit attribuer un carré de 2x2 kilomètres tiré au sort dans un rayon de 10 kilomètres autour d’un lieu de son choix. 

  • Dans ce carré, le ou la naturaliste définira 5 à 15 parcours de 100 à 250 m
  • Tous les papillons vus le long de ces transects sont identifiés et comptés
  • Chaque transect doit être parcouru en 10 minutes environ, 1 seule fois et dans 1 seul sens
  • Les visites sont faites une fois par mois de mai à août, soit 4 visites / an, selon les disponibilités de l’observateur·rice, mais peuvent commencer dès avril et se poursuivre jusqu’en octobre
  • Le parcours est traversé entre 10h et 18h, avec un vent de moins de 30 km/h et une température d'au moins 13 à 17°C

Des questions ?

Pour toutes demandes d'informations, contactez sterf@mnhn.fr