• Ressources
  • Centre de ressources sur les espèces exotiques envahissantes
Informations générales
  • Type de la structure
    Acteur public
  • Périmètre
    National
  • basiques, le contraire d'acides
  • coléoptères ravageurs des crucifères (colza, choux).
  • En biologie, ensemble de la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique.
  • sur des sols calcaires
  • Arrêt du remplissage du grain de blé lors de sa phase de maturation à cause de trop grandes chaleurs (canicule). Cela a pour effet de diminuer le poids du grain et donc le rendement.
  • étude scientifique du comportement animal principalement en milieu naturel
  • épanchements de liquide organique
  • Le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) sur le sol, regroupant les ministères de l’agriculture et de l’environnement, l’OFB, l’INRAE, l’IGN, le BRGM, l’ADEME et l’IRD a pour mission de compiler et traiter les informations sur les sols relative à leur inventaire, leur conservation, leur analyse et leur qualité.
  • qui mangent la lignine, principal composant du bois avec la cellulose et l'hémicellulose
  • feuilles mortes, aiguilles, branches, fruits, mousses que composent les premiers centimètres sur le sol
  • relatifs aux marais
  • groupes d'espèces
  • méthodes limitant le travail du sol
  • Capacité d'une entreprise à générer de la richesse par son cycle de production

L'objectif principal du Centre de ressources EEE est d’améliorer l’efficacité des démarches de prévention et de gestion des invasions biologiques et d’accompagner les politiques nationales sur le sujet, notamment la stratégie nationale relative aux EEE. Pour cela il vise à :

  • Accompagner la montée en compétence des acteurs ;
  • Produire, capitaliser et diffuser les connaissances et le savoir-faire ;
  • Développer un apprentissage collectif (culture commune) autour des objectifs de connaissances et de gestion des EE

Le Centre de ressources met en œuvre les actions suivantes :

  • Animation du réseau national d’acteurs sur les espèces exotiques envahissantes ;
  • Production, capitalisation et mise à disposition de ressources techniques, méthodologiques et scientifiques sur les EEE et leur gestion ;
  • Accompagnement technique des acteurs (formation, journées techniques, conseil).